L'hivernage de votre piscine à la carte

Article de http://www.piscines-hydrosud.fr - à ne pas conserver.

Les fabricants et constructeurs stipulent que le bassin ne doit pas être vide; un manquement à cette règle fondamentale est passible d’annulation de garantie!Votre piscine est là qui se languit déjà du printemps et du retour à la baignade… Mais saura t-elle vous apporter autant de plaisir l’été prochain ? Comment va t-elle se comporter durant ces longs mois de disette ? Quelle solution adopter pour éviter les dégradations et une sévère corvée de nettoyage après les épreuves de l’hiver ? Le dispositif de sécurité sera t-il aussi efficace ?

Chaque utilisateur décidera du moment où sa piscine sera hivernée, en fonction de son usage, de son statut de résident permanent ou secondaire, de la latitude où il se situe, donc au climat et enfin, du choix de la ou des méthodes d’hivernage à mettre en oeuvre.

Les risques dûs à la pollution de l'eau

Quand la température de l’eau baisse, la piscine a toujours besoin d’attention; il faut impérativement poursuivre l’entretien habituel jusqu’à l’hivernage du bassin. La durée de fonctionnement de la filtration et les doses de produits seront réduites, mais permettront de maintenir constamment l’eau en bon état.
Dans ces conditions, les diverses opérations d’hivernage se font le plus tard possible. La température de l’eau est le paramètre le plus indiqué pour démarrer le processus. En dessous de 12°C les risques de pollution sont faibles ; inférieure à 6°C ils sont quasiment nuls.

Les risques dûs au vide

La nature a horreur du vide, une piscine aussi ! Tous types et principes de construction confondus, un bassin enterré ou semi-enterré subit une poussée latérale extérieure capable de déformer ou fissurer les parois. L’eau de remplissage de la piscine exerce une contrepression qui équilibre les forces. C’est ce même principe qui régit les risques liés aux phénomènes de sous-pression en présence d’une nappe phréatique ou aux venues d’eaux souterraines.

Rappel important :

Les fabricants et constructeurs stipulent que le bassin ne doit pas être vide ; un manquement à cette règle fondamentale est passible d’annulation de garantie ! Lorsqu’une vidange s’avère indispensable pour effectuer des travaux de réfection, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel qui prendra les mesures nécessaires pour éviter une déformation de la structure ainsi qu’une dégradation du revêtement.

Les risques dûs au gel

L’expansion de la glace sur le plan d’eau exerce une pousséesusceptible de déformer les parois et de dégrader le revêtement ; ce risque estplus ou moins important selon la latitude. Avec la mise en place de flotteursd’hivernage lestés et alignés en diagonale sur le plan d’eau, la pression de laglace s’exerce sur les flotteurs et non plus sur les parois...

Le risque estencore plus grand sur un skimmer : l’expansion de la glace à l’intérieur esttelle qu’il peut éclater ! Un «gizzmo», sorte de récipient allongé et étanche,est vissé dans l’orifice au fond du skimmer ; il absorbe la compression et évite la casse…

 

Gizzmo

Le gizzmo protège efficacement le skimmer de la piscine

Les flotteurs permettent d'absorber la pression de la glace sur les parois

Les risques dûs à l'accumulation de débris...

Lorsque la filtration et les traitements sont interrompus, tout ce qui arrive à la surface de l’eau finit inexorablement au fond du bassin et s’y accumule pendant plusieurs mois ! À l’arrivée du printemps, l’eau corrompue est irrécupérable, le revêtement souillé ou détérioré. La protection du plan d’eau à l’aide d’une couverture d’hiver s’impose ! Elle existe peut-être en tant que dispositif de sécurité…